Croatie : l’hôpital de Sisak toujours oublié un an après le séisme

| |

Des médecins qui s’en vont et des fonds européens que la Croatie semble incapable d’utiliser. Plus d’un an après le tremblement de terre de décembre 2020, l’hôpital de Sisak a le sentiment d’être abandonné par les pouvoirs publics.

Traduit par Chloé Billon (article original) " title="@Croinvest " /> La Croatie pourrait bien être l’un des premiers pays à devoir rendre des crédits non utilisés du Fonds de solidarité de l’Union européenne : ceux-ci étaient destinés à réparer les conséquences du séisme du 24 mars 2020 à Zagreb puis les ravages du séisme du 29 décembre de la même année, qui a frappé la région de la Banija. À une condition : les travaux financés par le Fonds de solidarité doivent être achevés avant mai 2023. L’hôpital Dr Ivo Pedišić de Sisak, dont les bâtiments ont été lourdement endommagés, figurent parmi les bénéficiaires mais plus d’un an après le séisme, aucun plan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous