Croatie : un an après la victoire, quel bilan pour la gauche verte à Zagreb ?

| |

Il y a un an, une coalition rouge et verte emportait la mairie de Zagreb. Quels bilans ? Quels résultats ? Le sociologue Paul Stubbs fait l’éventaire des avancées et des blocages, alors que la logique technocrate du pouvoir municipal s’oppose aux aspirations à plus de démocratie et de radicalité.

Traduit et adapté par Jad (article original) Cette année, les traditionnelles célébrations du 1er mai dans le parc Maksimir de Zagreb ont pris une allure un peu différente de l’habitude. Le nouveau maire de la capitale, Tomislav Tomašević, entouré de ses deux vice-maires, Danijela Dolenec et Luka Korlaet, et du président du conseil municipal, Joško Klisović, a prononcé un bref discours dans lequel il a constamment utilisé l’appellation « yougoslave » pour désigner ce jour « Prvi maj », au lieu de la forme croate « prvi svibanj ». « Les droits des travailleurs que nous tenons pour acquis aujourd’hui, la journée de travail de huit heures, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous