Croatie : quand le ministère de la Culture ne veut pas de livres en serbe

| |

C’est un livre qui dénonce l’esprit provincial de repli. Et justement, le ministère de la Culture et des Médias a refusé de le racheter pour les bibliothèques publiques sous prétexte que ce livre était écrit en serbe. Esprit de clocher, quand tu nous tiens...

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) C’est un scandale culturel : le ministère croate de la Culture et des Médias a refusé de racheter pour les bibliothèques publiques l’édition croate de Filosofija palanke (« Philosophie de bourgade »), une étude philosophique capitale de l’écrivain et philosophe serbe Radomir Konstantinović initialement publiée sur 1969 et dénonçant l’esprit provincial de repli. Le motif de ce refus ? le ministère a expliqué qu’il ne rachetait que des livres en croate et traduits en croate. Comme le rappelle le journaliste Boris Pavelić de Nacional, Filosofija palanke a pour la première fois été publié l’année (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous