Croatie : pour l’école de Vukovar, toujours criblée de balles, la rénovation qui n’arrive jamais

| |

Chaque année, c’est la même histoire : le ministère de l’Éducation a enfin réuni les fonds nécessaires à la rénovation de l’école Nikola Andrić de Vukovar, sur laquelle les stigmates de la guerre sont toujours visibles 26 ans après. Chaque année en vain, à cause d’un petit, si petit détail : il faut changer la loi.

Par Dragana Bošnjak Les élèves et enseignants de l’école Nikola Andrić (élémentaire et collège) de Vukovar ne comptent plus le nombre de fois où on leur a promis que la rénovation de leur école allait « commencer à l’automne ». Les années se sont écoulées et, depuis le temps, beaucoup sont déjà au lycée. Conformément à la tradition, une énième promesse a récemment été faite : cette fois-ci, le ministère de l’Éducation, le comté de Vukovar-Syrmie et la municipalité de Vukovar ont promis qu’ils uniraient leurs efforts. Lors d’une conférence de presse, le maire de Vukovar Ivan Penava, le vice-président du comté Damir Barna et le membre HNS (Parti populaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous