Croatie : menaces sur le Centre culturel autonome Medika de Zagreb

| |

C’est le plus grand centre culturel alternatif de Zagreb, mais le complexe Medika va mal : longtemps fermé à cause de la pandémie, il a été endommagé par le séisme du 22 mars et de fortes inondation en juillet. La mairie rêve depuis longtemps d’avoir la peau du squat, dont les bâtiments attirent les promoteurs...

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) C’est à un avenir très incertain qu’est confronté le Centre culturel autonome Medika, situé dans l’ancienne usine pharmaceutique éponyme de Zagreb. En plus d’avoir été fermées en raison de la pandémie et lourdement endommagées lors du séisme du 22 mars, ces friches réaménagées où travaillent plasticiens, comédiens, performeurs et acteurs de l’industrie musicale ont aussi subi des dégâts lors des inondations du 24 juillet, provoquées par de fortes précipitations. Medika héberge 223 utilisateurs permanents, et 200 à 400 évènements culturels y sont organisés chaque année, accueillant jusqu’à 35 000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous