Croatie : à Jasenovac, commémorations séparées pour les « officiels » et les antifascistes

| |

Ils manifesteront par leur absence. Pour la deuxième année consécutive, les commémorations officielles de l’insurrection du camp d’extermination oustachi de Jasenovac, en avril 1945, se feront sans les représentants des victimes serbes, juives et croates antifascistes, qui dénoncent le révisionnisme et la « néo-oustachisation » de la société. Un désaveu pour le Premier ministre « modéré » Andrej Plenković.

Par Jelena Prtorić Mise à jour, 23 avril — 16h : Plusieurs milliers de personnes ont participé samedi 22 avril aux commémorations non officielles des victimes du camp de Jasenovac organisées par les représentants des minorités croates et serbes et par l’Union des combattants antifascistes. Des ambassadeurs étrangers étaient présents, dont l’ambassadeure des États-Unis, Juliette Vals Noyes. Ce dimanche, lors des commémorations officielles, le Président de l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik, était présent, ainsi que le ministre serbe du Travail, des Anciens combattants et des Affaires sociales, Aleksandar Vulin. Des militants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous