Croatie : le monde de la culture se révolte contre les coupes budgétaires

| |

« Dosta je rezova ! », « Assez des coupes budgétaires » ! Le secteur culturel croate exprime sa révolte face à la précarité croissante et des conditions de travail devenues « catastrophiques ». La faute notamment à un système des financements publics en déclin et une absence de vision à long terme de l’État. La situation vaut aussi pour les journalistes indépendants.

Par Nikola Radić Dosta je rezova (« Assez des coupes budgétaires »), c’est le slogan sous lequel se sont réunis quelque 300 artistes, acteurs culturels, associatifs et citoyens solidaires le 4 février devant le ministère de la Culture à Zagreb. « Le premier objectif de ces manifestations est de faire savoir au plus grand nombre qu’on investit de moins en moins dans la culture et que les conditions d’emploi des professionnels dans la culture sont catastrophiques », affirme l’une des membres de cette initiative citoyenne. Dès le lancement de la campagne, Dosta je rezova a reçu le soutien de la Société croate de journalisme et de l’Union des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous