Croatie : le collectif WHW prend les rênes de la Kunsthalle viennoise

| |

Connu pour son « antifascisme actif », ayant déjà assuré la direction de la Biennale d’Istanbul, le collectif croate WHW (What, How and for Whom) aura l’honneur de diriger pendant les cinq prochaines années le célèbre musée de la Kunsthalle à Vienne. Entretien avec les quatre commissaires d’art qui le composent : Ivet Ćurlin, Ana Dević, Nataša Ilić et Sabina Sabolović.

Traduit par Nikola Radić N. : Votre organisation est un exemple réussi, aujourd’hui rare, de pratique collective en Croatie. Quel a été le plus grand défi de votre parcours ? WHW : L’un des plus grands défis était de maintenir l’équilibre entre notre amitié et notre activité professionnelle. En ce qui concerne les aspects professionnels, il fallait trouver une juste mesure face à la précarité : subsister sans toutefois aller au-delà de nos limites. Il était important de résister à l’hyper-production, de gagner notre vie et de faire vivre l’organisation sans pour autant épuiser toutes nos ressources, ce qui est une mission pratiquement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous