Croatie : la tombe d’Ante Pavelić, le chef des oustachis, a été vandalisée

| |

Allié des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, Ante Pavelić avait fui la Croatie dès le printemps 1945 pour échapper aux Partisans de Tito. Après l’Argentine, il avait trouvé refuge dans l’Espagne franquiste où il est mort. Sa tombe, à Madrid, a été vandalisée en début de semaine.

La tombe d’Ante Pavelić, au cimetière San Isidro de Madrid a été vandalisée. Le 5 mars, elle a été retrouvée couverte de graffitis en cyrillique, de dessins d’une étoile à cinq branches et d’un marteau et d’une faucille. Le chef des oustachis, dirigeant de l’État indépendant de Croatie (NDH), allié des Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, avait été inhumé dans la capitale de l’Espagne franquiste en 1959 où il avait trouvé refuge après avoir survécu à une tentative d’assassinat par un émigré serbe à Buenos Aires. Ante Pavelić avait fui la Croatie en 1945 avec l’aide de l’Église catholique pour échapper aux Partisans du maréchal Tito. D’abord en Autriche, avant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous