La Croatie s’indigne après la mort en prison d’un jeune handicapé mental

| |

Kristian Vukasović avait 18 ans. Atteint de handicap mental, le jeune homme était en détention à Split pour des actes de pyromanie. Malgré ses tentatives répétées de suicide, il n’avait pas été remis en liberté. La Croatie est sous le choc.

Par Nikola Radić « C’est quoi cet État dont le système tue des personnes atteintes de handicap mental ? La Croatie peut-elle tomber plus bas ? » Cette réaction de Mato Palić, professeur de droit constitutionnel à la Faculté d’Osijek, résume l’indignation qui agite le pays depuis la mort de Kristian Vukasović, le 24 août. Ce jeune homme de 18 ans était en détention provisoire quand il a été retrouvé inconscient dans sa cellule de Bilice, près de Split. Il a été transféré à l’hôpital où son décès a été constaté. Selon le rapport d’autopsie, la peur, le manque de sommeil, la fragilité psychique de Kristian et les circonstances extrêmes de son internement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous