Croatie : l’Académie veut poser ses conditions à l’élargissement européen

| |

Selon l’Académie croate des Sciences et des Arts, la Croatie devrait poser ses « conditions » à l’intégration européenne de la Bosnie-Herzégovine, du Monténégro ou de la Serbie, exigeant la création d’une « troisième entité » ou encore l’abandon du « mythe de Jasenovac »... Un document qui rappelle le fameux Mémorandum de l’Académie serbe...

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) L’Académie croate des sciences et des arts (HAZU) a décidé, sans raison apparente, d’endosser le rôle d’arbitre des conflits politico-historiques. Dans un document rendu public le 20 mai, elle « recommande » ainsi aux pays voisins d’expier leurs péchés s’ils veulent rejoindre l’Union européenne (UE). La Bosnie-Herzégovine, par exemple, devrait reconnaître une « troisième entité » et la Serbie renoncer au « mythe de Jasenovac ». Heureusement, une institution comme l’Académie n’a plus d’impact social significatif et de telles déclarations confirment qu’elle ne devrait pas en avoir du tout. La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous