Croatie : face aux attaques contre les journalistes, le silence pesant des autorités

|

Reporters sans frontières (RSF) s’inquiète du silence des autorités croates après une série d’attaques en tous genres contre les journalistes et les appelle à condamner publiquement ces agissements pour mettre fin à l’impunité.

« Mort aux journalistes » (Smrt novinarima) bientôt un lieu commun en Croatie ? L’inscription haineuse est apparue fin août aux abords de la rédaction d’un site d’information à Zadar, sur la côte croate. En mars dernier, ce même message avait été peint près du siège de la télévision N1 et des sites Net.hr et Telegram.hr à Zagreb. Le dimanche 8 septembre, c’est à Split que les journalistes ont été insultés et comparés à des vers de terre (Novinari crvi), tandis que des œufs étaient jetés sur la voiture de la journaliste Andrea Topić dont les pneus avaient été crevés quelque temps auparavant. Ces messages punitifs poursuivent le même objectif : attaquer, intimider (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous