Croatie : l’extrême-droite met la pression sur les nationalistes-conservateurs du HDZ

| |

Les trente dernières années l’ont prouvé : en Croatie, l’extrême-droite n’a jamais rien réussi à faire en dehors du HDZ. Après leur succès électoral aux européennes 2019, certains de ses représentants estiment que leur temps est désormais venu. Mais la surenchère chauviniste et xénophobe peut-elle suffire à faire tanguer l’indéboulonnable parti nationaliste-conservateur ?

Adapté par Chloé Billon Une atmosphère de triomphe régnait le soir du 26 mai au quartier général des Souverainistes croates, une coalition de petits partis d’extrême-droite, après la publication des premiers résultats des élections européennes. Leur candidat, Pero Kovačević, n’a pas hésité à annoncer la victoire pour les prochaines législatives. Il a même clamé que si les forces souverainistes s’étaient rassemblées, elles auraient déjà pu vaincre l’Union démocratique croate (HDZ) au pouvoir. Les listes d’extrême-droite ont en effet remporté à elles trois plus de 17% des voix, mais une seule a passé le seuil minimal pour obtenir un siège au Parlement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous