Croatie : les défis politiques de l’après-coronavirus

| |

2020 est une année électorale en Croatie, mais les élections législatives prévues à l’automne pourront-elles avoir lieu ? Le sauvetage de l’économie croate est désormais le plus grand défi du Premier ministre conservateur, Andrej Plenković. Sans un rapide redressement post-épidémie, le HDZ a des soucis à se faire, malgré sa bonne gestion de la crise.

Par Nikola Radić « La santé des citoyens est la priorité absolue. Nous n’avons pas réfléchi ni discuté de la date des élections mais elles auront lieu au plus tard en décembre », a récemment assuré Gordan Jandroković, secrétaire général de l’Union démocratique croate (HDZ) et président du Sabor, le Parlement croate. Le mandat de l’actuel gouvernement doit en effet prendre fin le 14 octobre, tandis que la Constitution croate a fixé le 14 décembre 2020 comme date limite pour le tenue du scrutin. L’imprévisible évolution de l’épidémie de Covid-19 et l’hypothèse d’une nouvelle vague de contaminations à l’automne pourraient remettre en cause ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous