Croatie : résistance artistique contre le pillage et la destruction de Split

| |

En plein coeur du Palais de Dioclétien, dans la vieille ville de Split, l’ancien footballeur Darko Miladin veut accaparer un local public pour en faire une résidence hôtelière. Les artistes qui louent le lieu résistent contre ce bradage de la vieille ville, transformée en parc d’attraction pour touristes, avec la bénédiction des autorités municipales complaisantes.

Par Tena Erceg Ancien footballeur du Hajduk de Split, Darko Miladin a usurpé un espace qui appartient à la République de Croatie, et que la ville de Split loue depuis déjà quinze ans à l’association Adria Art Annale (AAA). Il voudrait y construire un hôtel, ou plus vraisemblablement un immeuble de locations touristiques. Non content de l’occuper illégalement, Darko Miladin a également vandalisé cet espace : sans le moindre permis de construire, il a tout d’abord bétonné la porte, avant de diviser d’une paroi métallique deux pièces utilisées par l’AAA. L’intention était, manifestement, d’annexer illégalement l’espace qui lui avait tapé dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous