Magouilles immobilières : comment l’Église catholique croate a perdu 50 millions d’euros

| |

50 millions d’euros se sont volatilisés dans la nature à la suite d’opérations immobilières douteuses menées par l’archevêché de Zagreb. Erreur de gestion suite à une estimation erronée du marché ou vraie malversation financière ? Si le clergé tente de minimiser le scandale, une enquête interne a bien été lancée et sept religieux ont déjà été limogés.

Par Enis Zebić L’archevêché de Zagreb est ébranlé par un scandale : 50 millions d’euros disparus dans la nature lors d’affaires immobilières menées par le Chœur des prébendiers, un groupe de prêtres chargé de la gestion de l’immobilier de l’Église. Si les journalistes proches du clergé évoquent pudiquement une erreur d’estimation, les critiques, eux, parlent d’une « mascarade révoltante ». Le Vatican a lancé une enquête interne sur une série d’hypothèques bancaires sur des terrains à Zagreb appartenant à l’Église pour une valeur de 50 millions d’euros. Cette enquête intervient dans un contexte de longues années de magouilles immobilières, de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous