Croatie : sous le ciel de Rijeka, l’étoile rouge de la discorde

| |

Une étoile rouge géante posée sur le toit d’une tour en hommage aux combattants antifascistes tombés en 1945 lors de la libération de Rijeka ravive les polémiques en Croatie. La droite conteste ce symbole émancipateur de la lutte de libération, les anciens combattants rappellent « les crimes commis contre les Croates »... Revue de presse.

Par Nikola Radić Le passé antifasciste de la Croatie n’a pas fini de diviser l’opinion publique. Cette fois-ci, à l’origine des polémiques, une œuvre artistique de Nemanja Cvijanović installée sur le toit de l’un des gratte-ciel historiques du centre de Rijeka. Intitulée « Monument à Rijeka la rouge - monument de l’autodéfense », l’étoile rouge géante à cinq branches comporte 2800 débris de verre en hommage aux 2800 combattants tombés lors de la bataille pour la libération de Rijeka en 1945. « Dans son symbolisme premier, cette étoile inclinée et tronquée exprime le paradoxe d’un antifascisme rejeté, mais toujours ’dangereux’, ainsi que celui de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous