Croatie : le FALIŠ, festival de la gauche et des alternatives, ouvre ses portes à Šibenik

| |

« Après la fin de l’histoire »... On parlera du « populisme » et de la chute du Mur de Berlin. La septième édition du FALIŠ ouvre ses portes ce mercredi à Šibenik, sur la côte dalmate. Au programme de ce festival unique en son genre, des débats, des rencontres, des expos et une constante ouverture d’esprit. Rencontre avec son directeur, le journaliste Emir Imamović Pirke.

Traduit par Nikola Radić Journaliste, publiciste, écrivain, originaire de Bosnie-Herzégovine, Emir Imamović Pirke est le directeur du Festival de l’alternative et de la gauche de Šibenik (FALIŠ), le plus grand festival engagé d’Europe du Sud-Est. Novosti (N.) : Malgré des difficultés et un manque de soutien des autorités publiques, le FALIŠ organise une nouvelle édition. Cette année, le programme est construit autour de deux thèmes : la montée du populisme et le trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Quels seront les invités du FALIŠ ? Emir Imamović (E.I.) : Attendre le soutien de l’État croate, ce serait attendre en vain. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous