Croatie : de l’argent pour les vétérans et l’armée, pas pour la recherche

| |

Alors que l’État croate se serre la ceinture depuis plusieurs années afin d’assainir les finances publiques, le gouvernement a choisi de débloquer plusieurs centaines de millions d’euros pour augmenter les pensions et les droits des vétérans des années 1990 et acheter des avions de chasse. N’aurait-il pas mieux valu parier sur la recherche et le développement ?

La Croatie a réduit son déficit de 3,4% du PIB en 2015, à seulement 0,8% en 2016. Le pays a été capable en juin dernier de quitter la procédure de déficit budgétaire excessif de l’UE, une série de mesures correctionnelles imposées à Zagreb en janvier 2014. Pour l’économiste Damir Novotny, cité par Balkan Insight, ces évolutions positives ne doivent cependant pas inciter le gouvernement à augmenter les investissements publics dans les retraites des vétérans et dans l’achat d’avions militaires. « Ce type de dépenses n’a pas de conséquences positives sur la croissance économique », explique-t-il. « Le gouvernement aurait dû investir dans la recherche et le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous