Minorité croate de Serbie : « on nous traite d’oustachis et on nous menace de mort »

| |

La Serbie ne compte plus que 58 000 Croates, quatre fois moins qu’en 1960. Depuis les années 1990, ils subissent l’opprobre et leurs droits sont bafoués, alors même qu’ils sont théoriquement garantis par un accord bilatéral. Par bien des aspects, le traitement des Croates de Serbie évolue en écho de celui que connaissent les Serbes en Croatie.

Par Nenad Jovanović « Après les noires années 1990, de réels progrès ont eu lieu pour le respect des droits de la minorité croate », estime Slaven Bačić, président du Conseil national croate de Serbie (HNV). « Il continue néanmoins à régner une atmosphère générale peu favorable à notre égard et notre minorité est l’une de celles dont la population baisse le plus en Serbie. On compte deux tiers de moins de Croates qu’en 1961 : 57 900 contre 196 400. » Un chiffre qui n’inclut pas les 16 700 personnes se déclarant Bunjevci, la minorité catholique de Voïvodine. Les Croates de Serbie n’ont toujours pas droit à un député garanti au Parlement, et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous