Crise politique en Croatie : les cléricaux de Most font à nouveau tomber le gouvernement

| |

Pour la deuxième fois en moins d’un an, la petite formation Most, proche de l’Église catholique, provoque la chute de la coalition qu’elle forme avec le HDZ. Le Premier ministre veut procéder à un simple remaniement, mais l’opposition réclame déjà de nouvelles législatives anticipées. En cause, l’interminable scandale Agrokor.

Par Jelena Prtorić Les Croates devront-ils élire leur Parlement pour la troisième fois en deux ans ? La coalition actuelle, formée en octobre 2016, a volé en éclats lors du conseil des ministres du 27 avril quand le chef du gouvernement, Andrej Plenković, a décidé de limoger brutalement les trois ministres de son partenaire junior Most. Ce conseil des ministres avait pour objectif de trouver une position commune en vue du vote de confiance au Parlement demandé par l’opposition concernant le ministre de Finances. Selon le Parti social-démocrate (SDP), Zdravko Marić ne devrait pas participer au sauvetage d’Agrokor. En effet, il a été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous