Crise en Ukraine : la Bulgarie et la Roumanie se préparent à tous les scénarios

|

La Roumanie doit être « préparée pour le scénario d’une attaque » en Ukraine, a mis en garde le Président roumain Klaus Iohannis, qui demande un renforcement des capacités de défense sur le flanc Est de l’Otan. Plus douce à l’égard de la Russie, la Bulgarie préfère parler diplomatie et désescalade, mais le gouvernement de Kiril Petkov se prépare à toutes les éventualités.

Par la rédaction « La Roumanie a 600 km de frontière avec l’Ukraine, donc nous devons être prêts pour n’importe quel scénario », a déclaré le Président roumain Klaus Iohannis, le 26 janvier, après une réunion du Conseil suprême de défense nationale. « Cette crise ne concerne pas seulement l’Ukraine, la sécurité en mer Noire ou la sécurité européenne. Il s’agit aussi de la sécurité euro-atlantique. » Dans ses conditions à une désescalade, la Russie a demandé que l’Otan se retire de Roumanie et de Bulgarie, membres de l’Alliance depuis 2004. Pour le chef d’État roumain, cette demande de changer l’actuelle architecture sécuritaire en Europe de l’Est est « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous