Crime organisé en Albanie : loi d’amnistie et blanchiment fiscal

|

Le gouvernement socialiste d’Edi Rama propose que les Albanais possédant jusqu’à deux millions d’euros non déclarés en cash ou en biens immobiliers puissent les légaliser en s’acquittant d’une simple taxe. L’opposition dénonce une opération de blanchiment au service des criminels.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight) – Une controverse a éclaté en Albanie après que le gouvernement socialiste d’Edi Rama a proposé une amnistie financière et légale pour les gens qui souhaitent légaliser leurs biens non-déclarés jusqu’à deux millions d’euros. Il leur suffirait de payer une petite taxe, sans obligation de révéler la source de ces revenus. Pour les criminels, ce serait un beau cadeau de Noël en plein été, estime l’opposition, car cela leur permettrait de blanchir les fruits de leurs activités illégales dans un pays où le crime organisé est un grave et large problème. « Cette loi ne fera qu’aider les trafiquants de drogue et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous