Coronavirus : saison perdue pour les apiculteurs serbes ?

| |

À cause du confinement, de nombreux apiculteurs de Serbie ne peuvent pas visiter leurs ruchers à cette période-clé pour l’apiculture. Les conséquences pourraient être graves pour toute la filière maraîchère du pays, qui dépend de la pollinisation.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Čedomir Mladenović, 73 ans, est apiculteur à Vranje, dans le sud de la Serbie. Ce printemps, confiné comme tous les plus de 65 ans, il ne pourra pas inspecter ses ruches pour la première fois depuis qu’il a commencé son activité, au milieu des années 1980. « J’ai plus de cent ruches, je n’en ai pas fait le tour depuis plus d’un mois. Je ne sais pas même dans quel état elles sont », se désole-t-il. Un tiers des apiculteurs de Serbie sont dans la même situation. Certains ont déjà perdu des ruches. « Comme les gens savent que les apiculteurs âgés ne peuvent pas se rendre dans leurs ruchers, on (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous