Serbie : face au coronavirus, l’économie tire la langue

| |

Les conséquences de l’épidémie de Covid-19 ont commencé à se faire sentir sur l’économie serbe dès la fin mars, moins de 15 jours après le début de l’état d’urgence. Les premiers touchés sont les employés en CDD, dont le nombre a explosé ces dernières années. Même les entreprises étrangères, dont l’implantation a été subventionnée, licencient... Témoignages.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Le 23 mars dernier, Natalija Korica était encore en poste. Salariée d’une société de voitures avec chauffeurs (VTC), elle était censée travailler de chez elle, conformément aux recommandations du gouvernement serbe, mais sa ligne téléphonique lui permettant de communiquer avec ses clients aux États-Unis et en Europe est restée muette. « Ce matin-là, je n’ai pas reçu un appel. On s’est retrouvés à faire semblant de travailler, mais il ne se passait rien... » Cela faisait sept mois que Natalija Korica avait été embauchée, et son CDD était renouvelé tous les trois mois. Le 23 mars dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous