Covid-19 en Serbie : face à l’incurie de l’État, la révolte de deux jeunes femmes de Novi Pazar

| |

Ce sont deux jeunes femmes qui ont choisi de se mobiliser, quand l’hôpital de Novi Pazar croulait sous l’afflux de nouveaux patients covid, alors même que les autorités de Serbie prétendaient que tout allait bien dans le Sandžak... Portrait.

(Avec Radio Slobodna Evropa) - Ce sont deux jeunes femmes de Novi Pazar, âgées de 27 et 29 ans, et diplômées en droit. À la fin du mois de juin, alors que l’épidémie de coronavirus frappait de plein fouet leur ville, au sud-ouest de la Serbie, Selma Hasić Manić et Nerma Zekić Hoćanin ont décidé de prendre les choses en main. Émues par les terribles photos publiées sur les réseaux sociaux de l’hôpital saturé de patients et manquant de tout, elles ont organisé une action humanitaire et sont parvenues en 24h à peine à collecter 36 000 euros. De quoi parer au plus urgent et fournir à l’établissement de santé le matériel médical nécessaire. Depuis, quelque 70 000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous