Covid-19 : au Kosovo, s’endetter pour se soigner

| |

Submergé par la deuxième vague de covid-19, le Kosovo fait face à une explosion des prix de certains médicaments essentiels que l’État ne régule pas. Dans les hôpitaux publics, c’est la pénurie. Pour soigner leurs proches, de nombreuses familles doivent s’endetter.

Les hôpitaux kosovars font face à une pénurie de médicaments nécessaires au traitement du covid-19. Pour traiter les patients hospitalisés, les médecins se retrouvent bien souvent obligés de demander à leurs proches de se procurer par leurs propres moyens les médicaments dans les pharmacies. Voilà ce que révèle une récente enquête de Balkan Insight. « Hormis quelques antibiotiques, c’est moi qui achète le reste du traitement », confirme Adem Shala, 43 ans, dont le père est hospitalisé depuis huit jours. Il a déjà dû dépenser 500 euros, une somme importante pour ce chauffeur de taxi dont le seul salaire doit d’ordinaire faire vivre une famille de cinq (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous