Coronavirus : catastrophe économique en vue en Bosnie-Herzégovine

| |

Très liée à l’Italie, son deuxième partenaire commercial, la Bosnie-Herzégovine est inquiète. L’épidémie de coronavirus va lourdement affecter son économie, déjà fragile. Les PME ainsi que les secteurs du transport et du tourisme, mais aussi de la sous-traitance automobile, sont déjà très affectés par le ralentissement de l’activité.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Depuis le seul début de l’année, nous avons perdu 500 000 marks convertibles (environ 250 000 euros, NdT) à cause des annulations de commandes », s’inquiète Kasim Kotorić, conseiller du directeur de l’usine Pobjeda, sous-traitant automobile qui emploie 280 ouvriers à Tešanj, dans le sud-ouest de la Bosnie-Herzégovine. En janvier et février, les échanges commerciaux avec l’Italie, le deuxième partenaire commercial de Bosnie-Herzégovine, ont dangereusement ralenti : -18,26% pour les exportations et -6% pour les importations par rapport à 2019. « Selon une étude à laquelle ont participé 250 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous