Dans les bidonvilles roms de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, la grande peur du coronavirus

| |

Faute de conditions d’hygiène de base, d’accès à l’eau potable et à l’électricité, sans plus de travail ni d’argent, les Roms des bidonvilles vivent dans la peur du Covid-19 et craignent d’être les prochaines victimes d’une catastrophe humanitaire. Reportage à Niš, en Serbie, et dans le district de Brčko, en Bosnie-Herzégovine.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous