Andreia Iosif : le long combat pour être transgenre en Roumanie

| |

Dès son enfance, Andrei Iosif était pleinement conscient de sa différence, mais ce n’est que longtemps après la fin du régime Ceaușescu qu’il a pu entamer sa transition. Aujourd’hui âgée de 50 ans, Andreia est certainement la doyenne des personnes transgenres de Roumanie. Portrait.

Par Sinziana Ionescu Andreia est probablement la plus vieille personne transgenre de Roumanie. Elle n’a pas encore changé ses papiers, mais elle aimerait bien le faire. « Je ressemble toujours à ma photo de carte d’identité d’il y a six ans. Bien sûr, j’aimerais mieux ne pas ressembler et pouvoir la changer, mais les effets sont relativement lents et il y a le facteur âge, j’ai 50 ans. » Elle essaie d’aider d’autres personnes qui traversent les mêmes tourments. Elle voit comment les garçons trans sont unis, comment l’idée de communauté fonctionne et comment beaucoup d’entre eux avancent très vite dans leur transition. « Les filles trans sont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous