Bulgarie : mineurs en grève, patrons voyous, gouvernement complice ?

|

La mine d’Obrochishte a longtemps fait la fierté de la Bulgarie, mais le troisième plus grand site d’extraction de manganèse au monde est devenu le symbole des dérives néolibérales qui gangrènent le pays. Salaires et cotisations non payés, environnement souillé : aujourd’hui, les mineurs ne veulent pas lâcher pas la pression contre les propriétaires coupables de multiples infractions.

Par la rédaction (Avec LeftEast) - Le 1er juin 2017, les mineurs d’Obrochishte ont finalement lancé leur grève. Pendant cinq jours, 17 ouvriers sont restés sous terre, refusant de remonter après leur journée de travail. Ces derniers ont été rejoints par 150 autres employés du complexe minier. Appuyés par les anarchistes du Avtonomen Rabotnicheski Sindikat (ARS, Syndicat des Travailleurs Autonomes), les ouvriers ont bloqué l’entrée principale d’Obrochishte, empêchant de facto les camions d’entrer et de sortir du complexe. De leur côté, les représentants officiels des mineurs se sont opposés au mouvement. Située dans l’est de la Bulgarie, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous