Cinéma en Roumanie : « Soldats », histoire d’amours roms et masculines à Ferentari

| |

Soldats – Une histoire de Ferentari, d’Ivana Mladenović, est sorti sur les écrans roumains le 2 février. Le film est tiré du roman éponyme d’Adrian Schiop, qui y joue son propre rôle. L’histoire suit les amours homosexuelles entre un anthropologue et un Rom dans le quartier le plus pauvre de Bucarest, approchant deux des sujets les plus sensibles en Roumanie. Entretien.

Propos recueillis par Laura-Maria Ilie et Florentin Cassonnet Le Courrier des Balkans (CdB) : La Roumanie est un pays majoritairement homophobe et raciste contre la minorité rom. Il faut une bonne dose de force et de courage pour aller contre ça et écrire une histoire mêlant les deux. Adi Schiop (A.D.) : Du courage ? Non, j’en suis à mon troisième livre sur la thématique gay et pour parler cyniquement, au lieu de poser problème, l’homosexualité m’a aidé artistiquement à me faire un nom, et ce nom m’a aidé à trouver du travail avec un statut privilégié. La Roumanie est un pays conservateur, mais au niveau de l’intelligentsia, il y a un espace de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous