Cinéma : Blue boy, ces jeunes Roumains qui vendent leurs services sexuels à Berlin

| |

Des dizaines de milliers de Roumains quittent chaque année leur pays pour chercher du travail à l’étranger. Parmi eux, des garçons qui vont vendre leurs services sexuels en Allemagne. Le réalisateur argentin Manuel Abramovich a rencontré ces jeunes travailleurs du sexe et réalise un documentaire en compétition à la Berlinale. Entretien.

Propos recueillis par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Manuel Abramovich est né à Buenos Aires en 1987. Son travail explore la performativité du quotidien. Son dernier documentaire, Blue Boy, est en compétition dans la catégorie Courts métrages à la Berlinale 2019. Courrier des Balkans (C.d.B.) : Le film se déroule dans un bar qui s’appelle le Blue Boy. Peux-tu le décrire ? Comment l’as-tu découvert ? Manuel Abramovich (M.A.) : Je visitais Berlin il y a quelques années et un ami m’a parlé de cet endroit. Derrière la façade de ce qui ressemblait à un bar de quartier, on y trouvait de jeunes hommes d’Europe de l’Est, et ces derniers offraient des services (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous