Paris (75008)

Christo. De Gabrovo à l’Arc de Triomphe

| Du au

30 oeuvres, photographies et documents, rarement exposés et liés aux jeunes années de l’artiste mondialement connu aux origines bulgares Christo, seront présentés à la galerie de l’Institut culturel bulgare à Paris, cet automne.

L’exposition documentaire Christo. De Gabrovo à l’Arc de Triomphe raconte l’histoire de la famille Javacheff et réunit des témoignages sur les premiers essais artistiques du jeune Christo.

Le vernissage aura lieu le 16 septembre et c’est une rare occasion pour les habitants et les visiteurs de Paris de découvrir une partie très peu connue de la vie de l’artiste : sa « période bulgare ».

Parmi les documents exposés figurent des photos personnelles prêtées par des membres de la famille, ainsi que des documents provenant des Archives publiques et de diverses institutions bulgares. Vous verrez des œuvres de jeunesse de Christo Javacheff, étudiant à l’Académie des Beaux-Arts de Sofia, précieusement conservées par ses amis et condisciples. Vous comprendrez mieux pourquoi, à l’âge de 21 ans, Christo, franchit clandestinement le « rideau de fer » et s’engagea en solitaire sur le chemin périlleux de peintre émigré. Vous découvrirez des faits se rapportant à la formation de Christo en tant qu’artiste novateur et vous saisirez mieux l’ampleur de sa contribution personnelle à l’art des XXe et XXIe siècles.

Christo. De Gabrovo à l’Arc de Triomphe est une initiative commune du Musée de l’humour et de la satire de Gabrovo et de l’Institut culturel bulgare avec le soutien de la Mairie de Gabrovo et du Ministère de la culture bulgare. L’exposition est consacrée à la réalisation du projet tant attendu de l’artiste qui est « L’arc de triomphe empaqueté ».

L’exposition « Christo. De Gabrovo à l’Arc de Triomphe. » sera présentée dans la galerie de l’Institut du 17 septembre au 21 novembre 2021. C’est une adaptation du projet « Né à Gabrovo », réalisé dans la même ville en 2017 et à Sofia en 2019.

Une partie des oeuvres et des documents exposés, a été gentiment prêtée par : Elka et Stéfane Javacheff, Daniela et Ananie Javacheff, Evguénia Atanassova – Teneva, Guéo Koukoudov, Dragan Nemtsov, Nedialko Danov, Archives nationales de Gabrovo, Musée régional d’histoire de Gabrovo.

Commissaire d’exposition : Margarita Dorovska
Textes : Evguénia Atanassova-Teneva
Etudes/Recherches : Evguénia Atanassova-Teneva, Elena Nikolova, Margarita Dorovska, Association « Notre plus grand Gabrovo »

Traduction en français : Stanimir Deltchev
Traduction en anglais : Tracy Speed
Scénographie et direction artistique : Martina Deneva

Vernissage le 16 septembre / à partir de18h30

Institut culturel bulgare
28 rue la Boétie, 75008 Paris