« Canicule historique » en Grèce et incendies meurtriers en Turquie

|

Selon les autorités grecques, il ne faut désormais plus parler de « changement climatique, mais de menace ». Athènes est sur le qui-vive alors que les températures dépassent depuis plus d’une semaine les 40°C. En Turquie, la canicule a provoqué les pires incendies depuis plus d’une décennie et le président Erdoğan est attaqué de toutes parts pour son impréparation.

Par la rédaction (Avec Agences) – C’est une vague de chaleur historique à laquelle se prépare la Grèce, « la pire canicule » depuis 1987 a même déclaré le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Cet été-là, plus d’un millier de morts avaient été dénombrés. Des températures allant jusqu’à 47°C sont attendues ce mardi et les autorités demandent à la population de rester chez elle et de limiter sa consommation électrique. « Nous enregistrons constamment de nouveaux records de températures ces dernières années, ce qui veut dire que le changement climatique est là », a déclaré le chercheur au Centre pour la physique atmosphérique et climatologique de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous