Turquie : Erdoğan relance le pharaonique projet Canal Istanbul

| |

Ce sera un canal de 40 kilomètres de long, 150 mètres de large et 25 mètres de profondeur, reliant la mer Noire et la mer de Marmara. Après le troisième pont et le troisième aéroport, Recep Tayyip Erdoğan veut relancer ce chantier d’un « deuxième Bosphore », et assurer l’extension d’Istanbul vers le nord-ouest. Jean-François Pérouse décrypte les enjeux.

Propos recueillis par Claire Corrion Jean-François Pérouse est géographe, ancien directeur de l’Institut français d’études anatoliennes (IFEA/Istanbul). Courrier des Balkans (CdB : Ce projet de canal date d’une dizaine d’années, il ne semblait plus être à l’ordre du jour. Comment expliquer sa relance par Recep Tayyip Erdoğan ? Jean-François Pérouse (J.-F.P.) :
 On a commencé à entendre parler de ce projet avant les élections législatives de juin 2011. Il y a souvent un lien entre ce type d’annonce et les périodes électorales. Aujourd’hui, ce projet est devenu l’un des dossiers les plus chauds dans l’affrontement entre le pouvoir central et les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous