Rouen (76000)

Can’t take my eyes off you Milena

| Du au

Du 6 mars au 28 mars 2021. La loge des auteurs. 23 rue Victor Hugo. 76 000 Rouen

« Can’t take my eyes of you Milena » est un graffiti photographié par Pablo Fernandez en 2012 sur les murs de la ville.

Milena (Dravic) est une actrice Yougoslave qui joue le rôle de Rajka dans « l’homme n’est pas un oiseau » un film de Dusan Makavejev tourné à Bor en 1965.

Bor est une ville industrielle Serbe de 35 000 habitants dont la vie gravite autour de la mine de cuivre depuis 1904.

Revenir sans cesse dans une ville en transition c’est s’interroger avec les habitants sur les mutations lentes d’une société. Qu’est-ce qui s’ajoute ? Qu’est-ce qui se retire ? Les souvenirs personnels se superposent à la mémoire collective qui elle-même se fragmente. L’accumulation des photographies joue ici son rôle perturbateur entre la mémoire et la fiction, le privé et le public, le passé et le présent. Elle permet aussi d’être un point de passage dans les échanges, les relations que les habitants entretiennent avec leur ville.

Quel récit collectif à partir des documents photographiques ?

Hervé Dez et Pablo Fernandez photographient la ville depuis 2003 en lien avec la Bibliothèque Populaire de Bor détentrice de 40 000 négatifs sur la vie quotidienne des habitants. Afin d’établir un nouveau contact entre les habitants et les représentations possibles de la ville après tant d’années d’épuisement collectif, ils ont exposé sur place et participé à des résidences artistiques ( Alternative urbanization in Bor in the eyes of the other en 2009 et Bore ponekad i stalno en 2012 ). Can’t take my eyes off you Milena rassemble l’ensemble de ces travaux.

Les auteurs

Depuis 2003 Hervé Dez et Pablo Fernandez travaillent ensemble à des projets sur les transitions des sociétés des pays issus de la Yougoslavie comme aux modifications des paysages ordinaires en Europe. Leurs projets sont toujours accompagnés d’expositions, de médiations et d’ateliers sur les lieux même des prises de vue.

Hervé Dez est né en 1967. Il est photographe depuis 1992. Il a étudié successivement l’Histoire, la Photographie puis les Arts Plastiques. Depuis 2004 il pratique le « retour des images » dans des projets qui allient une création photographique sur un territoire donné et des interventions qui impliquent les habitants. En 2015, son documentaire multimédia « Transkraïna » sur les nouvelle frontière de l’EX-URSS, co-réalisé avec Alexandre Billette pour Le Monde, a obtenu le prix Philippe Chaffonjon (France Inter). Son travail documentaire sur l’ex-Yougoslavie « Transition amère » a été exposé en 2005 à la Maison Européenne de la Photographie puis en 2008 à la Galerie Kamchatka (Paris ) dans le cadre du Mois Européen de la Photo.

Pablo Fernandez est né en 1968 à la Chaux-de-Fonds en Suisse. Ancien assistant de Mario Del Curto, il travaille comme photographe dans le canton de Neuchâtel depuis 1989. Il a travaillé comme pigiste pour le quotidien francophone « Le Temps » jusqu’en 2015. Son travail sur les musiciens et le monde la musique a fait l’objet de plusieurs publications de livres. Attentif à la restitution des photographies, il a mené de nombreux projets de création et d’exposition qui engagent un dialogue, un échange avec ceux qui ont participé à la démarche du photographe, comme Esplanade exposé dans ce quartier et au centre culturel ABC de la Chaux-de-Fonds.

L’association TULIPE MOBILE a pour objet le développement et la promotion de projets artistiques dans le respect des droits culturels. Depuis sa création en 2017, l’association Tulipe Mobile a coordonné 7 résidences d’artistes pour des projets photographiques sur le territoire de la Manche en lien avec les habitants. Ces projets ont été soutenus par la DRAC-Normandie, la DRAAF Normandie, la Région Normandie et le Conseil Départemental de la Manche.

Tulipe Mobile participe régulièrement aux « Parcours Regards » de la Région Normandie, des interventions de sensibilisation à l’art en milieu scolaire ( 2017-2018, 2018-2019 et 2020-2021).

En 2020 elle a organisé avec la commune d’Agon-Coutainville les 3eme Rencontres Photographiques.

Pour l’ensemble de ces projets, elle a produit 17 expositions et leurs médiations, mené une vingtaine d’ ateliers ou interventions auprès des habitants et des scolaires et publier un livre.