CEDH : 1800 plaintes en cours contre la Bosnie-Herzégovine

| |

Une justice qui ne fonctionne pas, des confusions permanentes entre l’État, les entités et les cantons, la règle discriminante des quotas ethniques.... Beaucoup de Bosniens sont obligés d’aller devant la Cour européenne des droits de l’homme pour obtenir justice. À Strasbourg, la file d’attente s’allonge.

Par Aline Cateux Depuis des années, la Bosnie-Herzégovine débourse des millions d’euros de dommages et intérêts. Selon les données du bureau de liaison bosnien avec la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), il s’agirait d’un budget total de 12,5 millions d’euros. Monika Mijić, la coordinatrice du bureau, explique : « Il y a près de 1800 plaintes en cours contre la Bosnie-Herzégovine, la majorité concerne le non-respect de jugements rendus par des tribunaux bosniens à l’encontre de certains cantons ». Jusqu’à maintenant, ces plaintes concernaient surtout les entités, la Republika Srpska et la Fédération-, mais ils « descendent » désormais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous