Bulgarie : les manifs s’amplifient, trois ministres limogés, Borissov s’accroche

| |

Le Premier ministre Boïko Borissov a sacrifié trois ministres clefs de son gouvernement, mais sans calmer la colère populaire. Vendredi, pour la neuvième journée consécutive, des milliers de manifestants ont réclamé sa démission ainsi que celle du Procureur général.

Par Alexandre Lévy Non, il ne démissionnera pas. Le Premier ministre Boïko Borissov a préféré sacrifier trois ministres clefs de son gouvernement sur l’autel de la colère populaire dans l’espoir de se maintenir au pouvoir « jusqu’à la fin de son mandat » - c’est-à-dire jusqu’à la fin de l’année. Il s’agit du ministre de l’Intérieur Mladen Marinov, de celui des Finances Vladimir Goranov et de celui de l’Économie Emil Karanikolov. Le chef du gouvernement a pourtant assuré que les trois ministres avaient fait « un boulot formidable », mais il entendait surtout dissiper tous les doutes sur leurs liens avec le sulfureux oligarque et député du parti de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous