Bulgarie : flux et reflux du tourisme sur les côtes de la mer Noire

| |

Après des années de croissance continue, la fréquentation touristique de la Bulgarie cale, notamment sur les côtes de la mer Noire. Le pays commencerait-il à payer le prix de la bétonisation sauvage de son littoral ? Pour durer dans le temps, le secteur du tourisme va devoir commencer à se poser les bonnes questions...

Traduit par Laurent Geslin Des colonnes de voitures fuyant la Bulgarie, de longues files d’attente à la frontière avec la Grèce, des vacanciers se dirigeant vers la mer Égée. Dans le même temps, des plages vides dans les principales stations balnéaires bulgares de la mer Noire. C’est ainsi qu’a débuté la saison touristique 2019, lourde de mauvais présages. Et les controverses n’ont pas tardé à prendre le relais, sautant des réseaux sociaux au monde politique. Pour certains, la saison qui venait de débuter - apparement du mauvais pied - n’était que la conséquence inévitable de politiques irresponsables, de prix trop élevés et d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous