Bulgarie : les mères d’enfants handicapés réclament la démission d’un vice-Premier ministre d’extrême-droite

| |

Les mères d’enfants handicapés, des « femmes criardes ». Les propos du vice-Premier ministre d’extrême-droite Valeri Simeonov ont provoqué un tollé en Bulgarie. Les mères qui manifestaient cet été pour l’adoption de nouvelles lois exigent à présent sa démission.

Par Tatiana Vaksberg Mise à jour, 16h30 : Le Conseil de coalition (GERB et extrême-droite) a finalement obligé le vice-Premier ministre Simeonov à s’excuser auprès des mères d’enfants handicapés. Ce qu’il a fait ce mercredi après-midi, une heure après avoir de nouveau expliqué à la télévision qu’il ne s’excuserait pas, car il avait dit ce qu’il pensait. Elles étaient plusieurs dizaines à se rassembler ce lundi 22 octobre dans les grandes villes de la Bulgarie un ballon noir à la main. Après avoir passé tout un été à manifester pour réclamer des réformes législatives les mères d’enfants handicapés se sont réunies cette fois dans un tout autre but : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous