Bulgarie : le GERB de Boïko Borissov donné en tête des prochaines législatives anticipées

| |

Qu’importent la mauvaise gestion de l’épidémie et les scandales de corruption. L’ancien premier ministre Boïko Borissov, aux affaires pendant plus d’une décennie, est bien décidé à reprendre la main. Il lui sera toutefois sûrement difficile de trouver des alliés.

Par la rédaction Boïko Borissov est de retour, moins d’un an et demi après avoir dû démissionner de la tête du gouvernement, éclaboussé par les scandales de corruption. Après avoir fait un très bref séjour en prison, l’ancien Premier ministre retourne aujourd’hui dans l’arène politique, bien décidé à replacer son parti nationaliste-libéral en tête lors des prochaines législatives du 2 octobre prochain. « La politique menée par nos adversaires est catastrophique. Le pays a traversé une période comparable à une guerre. Il est temps que cela cesse ! », a-t-il tonné lors de son premier discours de campagne, devant une foule de ses partisans réunis à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous