Élections à répétition : la Bulgarie incapable de sortir de la crise politique

Déstabilisé par une avalanche d’affaires de corruption et une gestion très erratique de l’épidémie, le très corrompu Boïko Borissov a perdu le pouvoir en 2021, mais depuis aucune majorité stable n’a pu se dégager des scrutins à répétitions. Les nouvelles législatives du 2 octobre ont encore élu un Parlement éclaté.

Quelques dates clés 10 novembre 1989 : Chute du gouvernement communiste de Todor Jivkov 2004 : Adhésion du pays à l’Otan 2007 : Adhésion du pays à l’Union européenne 25 juin 2009 : Le GERB de Boïko Borissov remporte largement les élections législatives février-mai 2013 : Crise sociale, démission de Boïko Borissov 5 octobre 2014 : élections anticipées, nouvelle victoire du GERB 13 novembre 2016 : élections présidentielles, victoire de Roumen Radev, soutenu par le Parti socialiste, démission consécutive de Boïko Borissov juillet 2020 : manifestations anti-corruption 4 avril 2021 : élections législatives anticipées. 11 juillet 2021 : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous