Bulgarie : la fraude aux fonds européens des « maisons d’hôtes »

| |

De somptueuses villas au coeur des montagnes du Pirin et des Rhodopes ont été financées par les fonds européens pour le développement rural. Elles devaient devenir des maisons d’hôtes, mais servent de résidences secondaires à des ministres ou hauts-fonctionnaires. Ce nouveau scandale, qui arrive juste après celui de l’« ApartmentGate », éclabousse toute la classe politique bulgare.

Par Florentin Cassonnet Jusqu’à sa démission le 17 avril, Aleksander Manolev était vice-ministre de l’Économie. Il a aussi été vice-ministre du Tourisme, et il possède un terrain sur lequel a été construite une maison d’hôtes financée par le Programme de développement rural du l’Union européenne à hauteur de 190 000 euros. Le Fonds bulgare pour l’Agriculture (FBA), en charge de distribuer ces fonds européens, a approuvé le paiement en décembre 2015, un mois après l’arrivée de Manolev au ministère du Tourisme. Mais cette soit-disant maison d’hôte n’a jamais servi au développement du tourisme rural, car Alexander Manolev et sa famille l’ont utilisée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous