Bulgarie : l’extrême-droite rentre en force au gouvernement

| |

Le Parlement bulgare accorde la confiance ce jeudi, pour la troisième fois d’affilée, à un gouvernement dirigé par Boïko Borissov, mais jamais depuis la chute du communisme, la constitution d’un gouvernement n’aura pris autant de temps. La coalition d’extrême-droite des « Patriotes unis » obtient quatre ministères, dont deux postes de vice-Premier ministre.

Par Tatiana Vaksberg Avec quatre ministères, l’extrême-droite rentre en force au gouvernement. Deux des chefs des Patriotes unis deviennent vice-Premiers ministres : le chef du VMRO-Mouvement national bulgare, Krassimir Karakatchanov, qui, en plus du portefeuille de la Défense, devient vice-Premier ministre chargé des problèmes de sécurité, et Valéri Siméonov, le président du Front national pour le salut de la Bulgarie (NFSB), vice-Premier ministre chargé des problèmes de politique économique et démographique. Volen Siderov, troisième dirigeant de la coalition tripartite d’extrême-droite et chef d’Ataka, présidera quant à lui le groupe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous