Bulgarie : l’accueil incohérent des réfugiés ukrainiens

| |

La Bulgarie manque de professionnels de santé, mais beaucoup de médecins ou d’infirmières ukrainiennes n’arrivent pas à trouver de travail... L’accueil des réfugiés a été balloté au gré des turbulences politiques, sans stratégie d’insertion. Reportage.

Traduit par Chloé Billon (Article original) Pendant la majeure partie de sa vie, Svetlana Denitchenko a travaillé comme infirmière dans un service d’anesthésiologie. Chaque jour, elle préparait les anesthésiants et suivait les patients pendant les opérations et interventions médicales. Elle a sauvé des vies, parfois elle a dû réanimer des patients ou leur fournir des soins médicaux d’urgence. Quand elle est arrivée en Bulgarie, fuyant l’invasion russe en Ukraine, elle a rapidement eu le sentiment que ses compétences en médecine n’étaient pas les bienvenues. Au lieu de continuer à travailler dans sa branche, elle a accepté les emplois qu’on lui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous