Bulgarie : après les élections, quels scénarios pour sortir de la crise politique ?

| |

Les nouvelles législatives anticipées du 2 octobre dernier ont dessiné un paysage politique extrêmement fragmenté, dans lequel les partis pro-occidentaux restent très majoritaires face aux formations poutinistes et antisystème. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils arriveront à gouverner ensemble.

Par Alexandre Levy Pas moins de sept partis seront représentés dans le 48e Parlement bulgare. Mais aucun d’entre eux ne semble en mesure de constituer une majorité à même de gouverner et sortir, enfin, de l’interminable crise politique qui secoue le pays depuis bientôt deux ans. Avec un peu plus de 25 % des voix, le GERB de Boïko Borissov est le grand gagnant de ces quatrièmes législatives anticipées consécutives. Après un an de purgatoire, la formation aux manettes de la Bulgarie entre 2009 et 2021 renoue avec le chemin de la victoire. Mais une victoire dont son chef ne sait trop que faire, tellement il semble devenu toxique aux yeux des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous