Bulgarie : importer des travailleurs étrangers pour pallier la pénurie de main-d’œuvre

| |

Depuis 1989, la Bulgarie a perdu deux millions d’habitants et les chefs d’entreprises du pays souhaitent désormais importer des travailleurs de l’étranger. Ce qui leur permettra au passage de mettre la pression à la baisse sur les salaires des employés locaux.

Par Žana Coneva Le patronat bulgare répète à l’envie qu’il y a suffisamment d’emplois dans le pays, mais pas assez de gens voulant travailler. Que le taux de chômage en Bulgarie soit supérieur à la moyenne de l’Union européenne ne saurait être que l’illustration de la « paresse » des travailleurs locaux. La solution proposée est donc d’en importer de pays non membres de l’UE. De préférence des « Bulgares ethniques », originaires d’États européens plus pauvres, mais des Vietnamiens et des Indiens pourraient également faire l’affaire. Quatre syndicats d’employeurs ont donc récemment demandé que les lois bulgares soient « harmonisées » avec les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous