Bulgarie : Petar Nizamov « Perata », chasseur de Roms et de réfugiés

| |

Petar Nizamov, chasseur de réfugiés à la frontière bulgare-turque et chef du « Groupe civique pour la protection des frontières, des femmes et de la foi », également impliqué dans plusieurs affaires de violences contre les Rroms, se déclare officiellement sans revenus, ce qui ne l’empêche pas de mener grand train et de frimer en Mercedes.

Par Tatiana Vaksberg Officiellement sans revenus, il roule en Mercedes, se sert d’un portable à 1000 euros et sa famille gère deux entreprises, plus un entrepôt. Lui, c’est Petar Nizamov, alias Perata, actuellement arrêté pour avoir tabassé un journaliste pendant les récents affrontements ethniques à Assénovgrad. Une enquête de la chaîne privée bTV a montré le décalage entre les déclarations fiscales et le mode de vie de ce jeune homme dont le nom apparaît trop souvent lors d’épisodes de tensions communautaires en Bulgarie. Dans une déclaration déposée en avril 2017 devant un juge, Petar Nizamov a affirmé que le seul revenu de sa famille était (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous