Bulgarie : les juges se révoltent pour l’indépendance de la justice

| |

Une justice inféodée au pouvoir politique, complaisante envers les milieux économiques : c’est cela dont ne veulent plus les juges bulgares. Ils viennent d’élire six représentants indépendants au sein du Conseil supérieur de la magistrature, institution critiquée pour son opacité, ses pratiques avérées de népotisme et sa soumission aux puissants.

Par Tatiana Vaksberg On leur avait encore une fois demandé de choisir des représentants proches des milieux d’affaires et du gouvernement, mais ils ont dit « non ». Réunis à Sofia la semaine dernière, les juges bulgares ont élu leurs représentants au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui est en train de renouveler ses membres pour un nouveau mandat de cinq ans. Malgré la liste de « bons » juges qui aurait été distribuée, le résultat a dû décevoir ceux qui rêvaient d’une magistrature soumise : sur les six magistrats élus, un seul aurait figuré sur cette liste. « C’est une révolte », estime Miroslava Todorova, ancienne présidente de l’Union des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous